Madatrek : le chant du retour

Cinquième et dernier épisode de la saga Poussin et de leur Madatrek. Le 25 décembre à 20H50 la chaine Voyage diffuse pour la première fois le long métrage "MADATREK La Grande Aventure".

Demi-tour gauche ! De l’extrême pointe nord du Pays, le Cap d’Ambre, finistère pointu comme une proue de navire fendant l’océan Indien, nous entamons le long chemin du retour vers la capitale Antananarivo qui nous a vus partir vers l’ouest, il y a près de 4 ans et 4000 km. Il nous en reste 1000 à parcourir pour boucler le tour du pays à travers les plus beaux paysages du pays. Nous laissons à main gauche les impressionnants marais salants de Diego qui lui ont donné son nom malgache, Antsiranana - là où il y a du sel - et empruntons vers le sud une vieille piste coloniale au nom poétique : la ceinture d’Ambre. Elle contourne par l’ouest la montagne du même nom, volcan titanesque ayant rajouté au nord du pays un immense territoire issu des entrailles de la terre. Nous pataugeons donc dans de l’épaisse poussière volcanique pulvérulente comme du talc, mais brune comme du cacao et qui transforme nos journées en bal poussière ! Dans les thalwegs, d’immenses manguiers plantés il y a un siècle par des réunionnais, croulent de fruits. Nos zébus s’en régalent.

Lire aussi : Madagascar : la longue marche de la famille Poussin

A Andranofanjava nous tombons sur un « morengy », un combat de boxe traditionnelle entre une troupe itinérante de professionnels et tout le village. Les plus courageux entrent en lice pour affronter les champions. L’honneur de la communauté est en jeu, les paris montent. Une jeune fille s’avance hardiment, souriante et sûre d’elle, en face, la pro est affutée comme un couteau, les poings bien enrubannés, la mâchoire figée, le regard noir. L’arbitre siffle le coup d’envoi. L’amateure se rue sur la pro, et, à grands renforts de coups de pieds dans le ventre, la culbute dans la poussière. L’autre se relève,(...)


Lire la suite sur Paris Match