"Madame le ministre": Barbara Pompili recadre Julien Aubert et exige la féminisation de sa fonction

·2 min de lecture

Au sein de l'hémicycle, la Ministre de la Transition écologique a reproché au député LR du Vaucluse de ne pas féminiser sa fonction.

"Madame LE ministre" et "Monsieur LA rapporteure". L'Assemblée nationale a été le théâtre d'un échange pour le moins étonnant ce jeudi entre la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, et le député LR du Vaucluse Julien Aubert. 

Après s'être adressé à la ministre en utilisant un article défini masculin lors de son allocution dans l'hémicycle, le président d'Oser la France s'est vu qualifié de "Monsieur LA rapporteure" par Barbara Pompili. Un détail qui n'est pas passé inaperçu au sein de l'Assemblée, et que la ministre n'a pas hésité à réitérer. Jusqu'à être interrompue par la vice-présidente de l'Assemblée nationale Annie Genevard:

"Madame la ministre s'il vous-plaît, permettez-moi de vous dire que lorsque Monsieur Aubert dit "Madame le Président", on peut en penser ce qu'on veut mais c'est conforme à la langue française. Lorsque vous dites "Monsieur la rapporteure", c'est une provocation et je ne veux pas la laisser passer", lance-t-elle.

Féminisation de sa fonction 

Mais Barbara Pompili persiste et signe: elle appellera Julien Aubert "Monsieur la rapporteure" tant qu'elle n'aura pas obtenu la féminisation de sa fonction par le député, et en "prendra la pleine responsabilité". 

Sur son compte Twitter, la ministre de la Transition écologique demande: "C'est trop demander en 2021 d'être appelée madame la ministre et non le ministre lorsqu'on est une femme?"

Une "provocation" qui n'avait en tout cas pas sa place dans l'hémicycle selon la vice-présidente Annie Genevard, alors même que l'utilisation de "Madame le ministre" est, comme elle le rappelle, validée par l'Académie française.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La ministre Barbara Pompili en a gros sur le coeur : « Je me sens seule "

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles