Publicité

Madagascar: la rage fait son retour, les autorités veulent s’attaquer aux chiens errants

Depuis décembre, une grande enquête terrain est menée par le Cirad et l’Institut Pasteur pour collecter des informations sur les chiens d'Antananarivo, les morsures, et mieux cibler les campagnes vaccinales futures pour éradiquer la maladie infectieuse.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Les aboiements retentissent dans la capitale partout, à toute heure. Les doléances reçues par la mairie sont nombreuses, confie le Dr Domoina Malala, à la tête de la direction de l’eau, l’assainissement et l’hygiène de la Commune urbaine d’Antananarivo : « Tout ce qu’on veut, c’est réduire le nombre de chiens errants, parce qu’il y en a qui mordent. Ils errent au niveau des poubelles, dans les marchés, là où ils trouvent des débris alimentaires. Et on n’arrive pas vraiment à contrôler ces chiens-là. »

Alors, quand l’Institut Pasteur et le Cirad ont proposé une collaboration, dans le cadre du projet « Contrôle de la Rage à Madagascar », la CUA a applaudi : « Ce projet aide à la vaccination et à la stérilisation des chiens. C’est pour ça que cette étude-là était vraiment la bienvenue ! », remercie le Dr Domoina Malala.

L’enquête menée par l’Institut Pasteur et le Cirad doit durer un an. Elle va permettre de collecter d’importantes données chiffrées sur les chiens de la capitale.

À lire aussiComment prévenir la rage ?


Lire la suite sur RFI