Madagascar privé de matchs éliminatoires du Mondial 2026 pour un stade pas aux normes

Coup dur pour le football malgache. Sur la Grande Île, la sentence de la Confédération africaine de football est finalement tombée, après un mois de suspense : le stade Barea, livré en 2021 pour un coût exorbitant de 77 millions de dollars, ne répond pas aux normes exigées. Le stade de la capitale ne pourra donc pas accueillir en juin prochain deux des matchs des éliminatoires du Mondial 2026, comme prévu initialement. La Fédération malgache de football a donc dû opter pour une solution alternative, en Afrique du Sud.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Une population malgache privée des matchs éliminatoires sur son sol et une équipe nationale privée de supporters : voilà les conséquences directes qui découlent de la décision irrévocable de la Confédération africaine de football (CAF), en date du 13 mai. Après des négociations menées par la Fédération malgache, les matchs éliminatoires devraient donc se tenir à Pretoria, en Afrique du Sud, sauf avis contraire de la CAF.

En 2021, la CAF avait accordé une dérogation exceptionnelle pour accueillir des matchs internationaux dans le stade flambant neuf. Mais les recommandations contenues dans le rapport de l’équipe d’inspection de l’organisation africaine n’ont, depuis, pas été suivies d'effets. Le directeur des tournois et événements de la CAF a donc refusé d’accorder une nouvelle autorisation cette année, malgré des travaux d’amélioration effectués à la hâte ces trois dernières semaines.


Lire la suite sur RFI