Madagascar: le président Andry Rajoelina célèbre «son» téléphérique à Antananarivo

À cinq jours de la fête nationale, le chef de l’État a survolé ce vendredi 21 juin une partie du centre-ville d'Antananarivo à bord du téléphérique, accompagné de son Premier ministre, d’une partie du gouvernement et de plusieurs officiels français. Un test en grande pompe pour montrer que le nouveau moyen de transport urbain construit par Poma et Colas, objet de controverses, fonctionne.

De notre correspondante à Antananarivo,

C’était une promesse présidentielle. Andry Rajoelina l’avait même annoncé pour les Jeux des îles d’août 2023. Finalement, c’est avec une petite année de retard, ce vendredi 21 juin, que les habitants de la capitale malgache ont pu admirer un incroyable ballet aérien de quelques heures, au-dessus de leur tête.

« C'est vraiment une fierté d’avoir modernisé notre capitale », se félicite auprès de RFI le chef d'État au sortir de son trajet inaugural. « Antananarivo a été créée pour 300 000 habitants. Maintenant, nous sommes 3 millions. Ça va réduire les embouteillages, et c’est aussi un transport non polluant ! », poursuit le chef de l’État, conquis. « Je suis là pour marquer l'histoire de Madagascar, pour marquer la transformation du pays et nous sommes sur la bonne voie » assène-t-il.

Derrière lui, une foule se presse aux portillons de la gare d’Anosy pour voir les télécabines orange flambant neuves, s’envoler à 50m du sol. « Je suis contente d’être là ! C’est la première fois de ma vie que je vois une chose pareille ! », s’émerveille une vendeuse de lacets, qui espérait pouvoir faire partie du voyage.

Un seul tronçon opérationnel


Lire la suite sur RFI