Madagascar: perturbations du ravitaillement en gasoil dans certaines stations

Des files d'attente dans plusieurs stations-service de la capitale, Antananarivo, et d'Antsirabe, ville du centre du pays. En cause, une rupture de gasoil chez certaines d'entre elles. Depuis cinq jours, automobilistes et chauffeurs de bus expliquent devoir faire plusieurs stations pour pouvoir faire le plein de gasoil. Mais l'Office malgache des hydrocarbures se veut rassurant.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Laetitia Bezain

Une situation due à un déséquilibre de ravitaillement chez certaines compagnies pétrolières, explique l'Office malgache des hydrocarbures. « Deux opérateurs sont en difficulté et sont obligés un peu de livrer au jour le jour des quantités qui ne satisferont pas complètement les besoins de leurs stations », fait savoir le directeur général de l'OMH, Olivier Jean-Baptiste. « Les deux autres opérateurs sont très à l'aise. Même si elles sont concurrentes, nous avons incité les compagnies pétrolières à s'entraider. Les stocks pour satisfaire les besoins des consommateurs sont suffisants », assure-t-il, précisant que la capitale dispose de 15 jours de stock de gasoil.

« Les taxis brousses qui passent par Antsirabe sont en difficulté pour s'approvisionner », décrit, quant à lui, un habitant de cette ville des Hautes Terres Centrales. Dans un rapport d'information publié en milieu de semaine, la direction du commerce de la région Vakinankaratra évoque « une rupture de stock de gasoil » chez un distributeur « due à un retard d'approvisionnement en provenance du port de Toamasina. »

L'arrivée de la prochaine cargaison de carburant est prévue mardi 9 août, souligne l'Office malgache pour les hydrocarbures.


Lire la suite sur RFI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles