Madagascar: des partis politiques réclament le plafonnement des dépenses électorales

© Sarah Tétaud / RFI

À un an de l'élection présidentielle malgache, des partis politiques réclament une mise à jour des lois électorales pour y intégrer le plafonnement des dépenses de campagne. Les campagnes électorales sont souvent synonymes de dépenses colossales à Madagascar : grands meetings, concerts, distributions de casquettes ou de t-shirts à l'effigie des candidats. Elles font même partie des plus couteuses au monde.

Avec notre correspondante à Madagascar, Laëtitia Bezain

Plafonner les dépenses de campagne pour plus d'équité entre les candidats, c’est le sujet qui fait débat actuellement sur la Grande île. Et il était au cœur des discussions organisées par la plateforme de la société civile Rohy.

Pour Luc Rakotonirina, membre du HVM, le parti de l'ancien président Hery Rajaonarimampianina, il est encore temps de réviser les lois électorales pour aller vers des élections intègres. « Il y a un candidat qui injecte 150 millions de dollars pour une campagne alors qu'il y en a d'autres qui n'ont que quelques millions de dollars. Comment voulez-vous qu'il y ait une égalité des chances ? », interroge-t-il. Et d’ajouter : « Est-ce qu'on veut continuer à appliquer la loi existante, qui est vraiment bancale et qui est l'origine de la crise postélectorale ? La société civile, partis politiques, syndicats évoquent ce problème ».


Lire la suite sur RFI