Madagascar: face aux incessantes coupures d'électricité, le gouvernement s'explique

À Madagascar, les délestages tournants dans la capitale et des coupures d'électricité dans les régions de la Grande Ile sont de retour. En cause, entre autres, le manque de carburant pour faire tourner les centrales de la Jirama, l'entreprise publique d'électricité. Si les usagers sont habitués à vivre avec les coupures de courant, ces derniers jours, elles se sont largement intensifiées. Ce week-end, le ministre de l'Énergie et des Hydrocarbures a pris la parole, notamment sur différentes chaînes nationales de télévision, pour expliquer la situation critique dans laquelle se trouve la société publique de production et de distribution d'électricité.

De notre correspondante à Antananarivo,

Les coupures d'électricité touchent la quasi-totalité des quartiers de la capitale et dans certains cas durent près de cinq heures par jour. Des entreprises et des petits commerces forcés de cesser leurs activités. Le reste de l'île n'est pas non plus épargné.

Alors que les usagers sont de plus en plus excédés, le ministre de l'Énergie et des Hydrocarbures Andry Ramaroson invoque d'abord « le prix du fioul qui a doublé » depuis le début de la guerre en Ukraine. Cela grève encore un peu plus les finances de la Jirama et réduit ses possibilités d'achat de carburant pour faire fonctionner ses centrales électriques.

À lire aussi : Madagascar: la corruption dans le secteur de l'électricité au cœur d'une enquête


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles