Madagascar dit avoir déjoué un projet d'assassinat de son président

·1 min de lecture
MADAGASCAR DIT AVOIR DÉJOUÉ UN PROJET D'ASSASSINAT DE SON PRÉSIDENT

ANTANANARIVO (Reuters) - Les autorités malgaches ont arrêté plusieurs personnes, dont des étrangers, qu'elles soupçonnent d'avoir projeté d'assassiner le président de la République, a annoncé jeudi le procureur général.

Andry Rajoelina a accédé à la présidence de Madagascar en 2019 après une élection très disputée et un recours de son adversaire devant le Conseil constitutionnel.

"D'après les éléments de preuve en notre possession, ces individus avaient élaboré un plan visant à l'élimination et la neutralisation d'un certain nombre de personnes, dont le chef de l'Etat", déclare le procureur dans son communiqué.

Le parquet n'a fourni aucune autre précision sur l'enquête en cours ou la nationalité des ressortissants étrangers arrêtés.

(Lovasoa Rabary, version française Tangi Salaün, édité par Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles