Publicité

Madagascar demande le départ de l’ambassadrice de l’Union européenne

À Madagascar, les autorités demandent le départ de l’ambassadrice de l’Union européenne (UE), une information révélée ce jeudi par nos confrères d'Africa Intelligence. Agacé par différentes prises de paroles successives d’Isabelle Delattre, le président malgache Andry Rajoelina a réclamé – par l’intermédiaire de sa ministre des Affaires étrangères – à Bruxelles le remplacement de la diplomate européenne. Une première, dans l’histoire des relations entre la Grande Île et l’UE.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Ce qui a fait déborder le vase, c’est sans nul doute la dernière conférence de presse du 26 février où l’ambassadrice de l’Union européenne Isabelle Delattre a rappelé que la loi autorisant la castration chirurgicale, qui venait d’être validée par la Haute cour constitutionnelle du pays, était contraire aux traités internationaux. Le même jour, elle se disait « régulièrement frustrée » – en tant que partenaire qui a contribué à améliorer le réseau routier de l’île – de voir que le fonds d’entretien routier n’avait pas les moyens d’entretenir ce réseau.

Une demande de départ, souligne la porte-parole, qui n’avait pas du tout été discutée lors de la convocation d’Isabelle Delattre par la ministre, quelques jours plus tôt. La demande est en cours d’examen, confirme Bruxelles.

À lire aussiMadagascar: l'UE émet des réserves sur la peine de castration contre les violeurs d'enfants


Lire la suite sur RFI