Madagascar: création d'un comité de soutien en faveur de Philippe François

« Pour un retour de Philippe François », c'est le nom du comité de soutien qui vient de se constituer en France pour demander la relaxe de l'homme d'affaires et ancien militaire français, emprisonné depuis juillet 2021 à Madagascar. Philippe François a été condamné (avec d'autres) en décembre 2021 à dix ans de travaux forcés pour « tentative de coup d'État » et « tentative d'assassinat » contre le chef de l'État malgache Andry Rajoelina. Ses proches se sont pourvus en cassation et la décision de la cour malgache devrait être rendue le 26 août 2022. En attendant, le comité de soutien présidé par Jean-Christophe Ruffin, écrivain et ancien ambassadeur de France, espère mobiliser l'opinion et faire réagir les autorités françaises.

Jean-Christophe Ruffin prend la tête du comité de soutien parce qu'il en est convaincu, Philippe François est innocent et victime d'une manipulation politique à Madagascar : « Les rares preuves qui ont été brandies sont des choses fabriquées, notamment une fameuse clé USB sur laquelle il y aurait eu un plan d’attentat, un budget etc… Mais tout ça a été gravé sur la clé après son arrestation. »

Abandon

Aux yeux de l'écrivain et ancien ambassadeur, l'homme d'affaires et sa famille ont été abandonnés par les autorités françaises : « Depuis un an, ils n’ont jamais été reçus, ni pas le cabinet du ministre, ni par le ministre lui-même, ni à l’Élysée, ni nulle part. Le prisonnier a été visité pour la dernière fois une visite consulaire au mois de mai, il est dans un très mauvais état de santé, la demande d’assistance médicale date du mois de février, c’est à dire qu’on est vraiment dans une rémission, un abandon complet et une absence d’écoute. »

Médiatisation


Lire la suite sur RFI