Madagascar: un combustible à base de balles de riz pour éviter la déforestation

© RFI / Sarah Tétaud

Pour trouver une alternative à la déforestation massive, plusieurs sociétés planchent depuis des années sur la fabrication de combustibles plus écologiques et plus durables que le charbon. C’est le cas d’une entreprise japonaise qui tente de s'implanter sur le marché malgache en proposant une machine de fabrication de combustible solide à base de balles de riz (écorces des grains de riz).

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Après quelques minutes de chauffe, la Grind Mill, une machine alimentée grâce à l’énergie d’un moteur de tracteur, se met à produire de gros serpentins de combustible prêt à l’emploi. « Ces balles de riz sont triées, c’est-à-dire qu’ils enlèvent les cailloux et les autres impuretés qui peuvent détruire la machine. On verse dans la machine et c’est tout. Oui, c’est juste du compactage de balles de riz et c’est tout. Aucun ajout d’autre produit ! », vante Herdmane Harisoa, qui assure la promotion de la Grind Mill partout sur l’île pour le compte de l’entreprise japonaise. Pour l’instant, c’est un prototype qui a été présenté cette semaine au grand public. Il nécessite encore quelques ajustements avant une éventuelle commercialisation.

Mais autre bémol : la machine coûte cher, environ 70 millions d’ariarys. Et les pièces de rechange mettent six mois à arriver sur l’île.


Lire la suite sur RFI