Macron veut célébrer sa victoire au Champ-de-Mars : quel lieu ont choisi ses prédécesseurs le soir de l’élection?

·2 min de lecture
Lionel Urman/SIPA

Le président-candidat Emmanuel Macron souhaite réunir ses troupes dimanche soir devant les vastes jardins au pied de la Tour Eiffel. Avant lui, les présidents sortants avaient choisi d’autres lieux, riches par leur symbole et leur histoire. Revue en détails.

Une (petite) victoire par rapport à 2017 ! Cinq ans auparavant, le candidat LREM s’était vu refuser l’accès au Champ-de-Mars par la mairie de Paris et s’était rétracté sur la Pyramide du Louvre. Aujourd’hui, le président sortant compte profiter de ce lieu emblématique au pied de la Tour Eiffel pour s’exprimer dimanche soir. Un choix inédit qui accompagne une tradition des présidents sortants réélus au cours de la Ve République.

Lire aussi : La marche triomphale de Macron au Louvre

François Mitterrand gagnant mais ne se déplace pas

Le 8 mai 1988, François Mitterrand choisit la sobriété. Réélu avec 54% des voix face à Jacques Chirac, le président socialiste s’adresse aux Français depuis la mairie de Château-Chinon dans la Nièvre. «Je continuerai donc d'exercer la mission dont j'ai déjà pu éprouver pendant sept ans la grandeur et le poids mais qui, renouvelée, m'oblige plus encore à faire ce que je dois pour rassembler les Français qui le voudront», déclare le président socialiste vers 20h50.

Comme en 1981, l’ancien chef de l’Etat rassemble des dizaines de milliers de supporters place de la Bastille. Ce lieu, historiquement à gauche, renvoie aux révolutionnaires parisiens qui avaient osé y défier la monarchie en 1789. En 1988, il est aménagé pour faire place à un concert. Les sympathisants peuvent assister à de nombreuses prestations, comme celles de Renaud, Bernard Lavilliers ou encore de Jacques Higelin, qui sont retransmises sur écran géant.

Le président diffuse son discours sur ce même écran, et célèbre tranquillement sa victoire historique. Serein, il admire la soirée depuis l’Elysée. «Bien que ce soit avant tout une victoire de la modération, la réélection de Mitterrand donne à la gauche une légitimité tranquille(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles