Fabien Di Filippo : « On ne doit pas pleurnicher, il faut aller de l’avant »

Fabien Di Filippo est député LR de Moselle.  - Credit:Alexis Sciard  / MAXPPP / IP3 PRESS
Fabien Di Filippo est député LR de Moselle. - Credit:Alexis Sciard / MAXPPP / IP3 PRESS

Drôle de semaine pour la droite. Dimanche, l'ancien président de la République et figure tutélaire de LR Nicolas Sarkozy demande à Emmanuel Macron de franchir le Rubicon et de proposer un contrat de gouvernement avec son parti. Le lendemain, le Rassemblement national se rallie à la motion de censure déposée par la Nupes, faisant passer les Républicains pour les sauveurs d'Élisabeth Borne – il manquait 50 voix pour que la motion soit adoptée. Mercredi, sur France 2, Emmanuel Macron a tendu la main aux députés LR.

Comment les Républicains ont-ils géré cette semaine et cette position, indélicate, pris en étau entre les députés macronistes et ceux du Rassemblement national ? L'élu de Moselle Fabien Di Filippo explique pourquoi la droite doit garder son sang-froid et rester solide sur ses bases.

À LIRE AUSSIMotion de censure : LR dans le piège de Marine Le Pen ?

Le Point : En votant la motion de censure de la Nupes, le RN a-t-il tendu un piège à LR ?

Fabien Di Filippo : En politique, certains cherchent à faire des coups. Ce n'est pas ma conception des choses. Moi, je reste droit, y compris quand la pente est raide. Nous avons prouvé depuis cinq ans qu'on avait cette capacité-là. On avait dit très tôt, en juillet, qu'on ne rentrerait pas dans ce scénario-là, parce qu'il avait quelque chose de désastreux pour le pays, qu'il ouvrirait la voie aux extrêmes. Ce qu'on voulait, c'était surtout le redressement du pays. Le RN disait en juillet qu'il refuserait de voter une [...] Lire la suite