« Macron va te tuer » : Manuel Valls mis en garde

·1 min de lecture

Manuel Valls est de retour en France et le fait savoir. Dans une longue enquête parue ce jeudi 25 mars, Paris-Match brosse le portrait de l'ancien Premier ministre, exilé espagnol et candidat déçu aux municipales de Barcelone. Aujourd'hui conseiller de l'opposition barcelonaise, l'ancien taulier du Parti socialiste s'est confié sur sa descente aux enfers, à l'issue de sa cuisante défaite aux primaires socialistes, en 2017. Après plus de 30 ans à militer au PS, l'ancien locataire de Matignon s'est retrouvé ostracisé au sein de sa propre famille politique. En cause : son ralliement à Emmanuel Macron, le candidat victorieux dans la course à l'Élysée, dont il avait poussé la nomination à la tête de Bercy. Fraîchement élu face à sa rivale Marine Le Pen, l'ex-ministre de l'Économie n'aura pourtant aucun geste envers son ancien chef de gouvernement. D'après l'hebdomadaire, Emmanuel Macron n'aurait en effet pas digéré le recours à l'article 49-3 de Manuel Valls pour faire passer en force la loi Travail. "Macron va te tuer", aurait même pressenti le criminologue Alain Bauer, grand ami de Manuel Valls.

Dans son ouvrage personnel Pas une goutte de sang français (Grasset), Manuel Valls revient longuement sur son parcours politique et son rôle dans la crise du Parti socialiste. Selon lui, "Emmanuel [Macron] s'est joué de notre naïveté, de notre incrédulité, de nos erreurs". Malgré ses efforts pour rallier François Bayrou, l'ancien maire d'Évry ne parvient pas à susciter l'attention du futur (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Manuel Valls, "un homme à terre" : sa femme Susana Gallardo émue par leur rencontre
"Tachez de nous répondre" : Benjamin Biolay interpelle Emmanuel Macron
Non, Olivier Duhamel ne publiera pas de livre en réponse à Camille Kouchner
Moundir (Koh-Lanta) hospitalisé : il "se bat pour ne pas aller" en réanimation
"On est un diesel" : Emmanuel Macron parle cash chez Nikos Aliagas