Macron va s'adresser "très prochainement" aux Français sur le Covid et les réformes (Attal)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Le président Emmanuel Macron s'exprime devant la presse dans la cour de l'Elysée, à Paris, le 3 novembre 2021 (AFP/GEOFFROY VAN DER HASSELT)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron s'adressera aux Français "très prochainement" pour faire le point sur l'épidémie de Covid-19, en phase de reprise, ainsi que sur la relance économique et les réformes, a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

"Je vous confirme que très prochainement le président prendra à nouveau la parole", a-t-il déclaré, sans donner de date, en visitant un centre de vaccination dans une pharmacie de Paris.

Cette allocution sera la première du chef de l'Etat depuis celle du 12 juillet. Et, si elle se tenait en début de semaine prochaine comme évoqué par des sources gouvernementales, interviendrait cinq mois juste avant le premier tour de la présidentielle le 10 avril 2022.

Elle devrait être sur le même format que celle du 12 juillet en comprenant une partie "sur la situation sanitaire" et une autre "sur la reprise économique, les réformes qui sont conduites et sur l'ensemble des sujets qui traversent notre pays aujourd'hui", selon Gabriel Attal.

Après avoir félicité une femme s'étant fait vacciner avec la troisième dose à la pharmacie, le porte-parole a souligné que la situation sanitaire était de nouveau préoccupante car "l'Europe est redevenue l’épicentre de l’épidémie", avec une "reprise très forte" dans certains pays, notamment de l'est.

"En France, nous constatons une reprise légère à ce stade, mais qui est certaine avec une hausse de 15% de l'incidence sur la semaine écoulée. Le taux d'incidence au niveau national est désormais au-dessus de 60", a-t-il déclaré, en rappelant que le seuil d'alerte était à 50.

"Personne ne doit manquer au rappel" car "la vaccination est une carte maîtresse", a-t-il insisté.

En déplacement à Montpellier, Jean Castex avait auparavant exhorté à "une mobilisation générale autour de la vaccination", appelant les personnes concernées à "recourir à la 3e dose".

Le Parlement a par ailleurs autorisé vendredi le possible recours au pass sanitaire jusqu'au 31 juillet 2022, malgré l'hostilité des oppositions.

Lors de son allocution du 12 juillet, Emmanuel Macron avait annoncé l’obligation vaccinale pour les soignants et les aidants, l'extension du pass sanitaire et la fin de la gratuité des tests PCR à l’automne pour les non-vaccinés.

Il avait aussi confirmé la mise en oeuvre de la réforme contestée de l’assurance-chômage, et annoncé le plan France 2030 et "un revenu d'engagement" pour les jeunes qui est devenu un "contrat d'engagement" à sa présentation mardi.

Il avait en outre indiqué que la réforme des retraites, suspendue au début de l’épidémie, serait relancée dès que "les conditions sanitaires seraient réunies".

leb-jri/ib/dch

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles