Macron va décorer Merkel pour sa visite d'adieu comme chancelière

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Cette "visite d'adieu" est présentée comme un moment "personnel" entre les deux dirigeants et leurs époux, Brigitte Macron et Joachim Sauer, avant qu'Angela Merkel ne quitte la politique après la constitution d'un nouveau gouvernement allemand attendue en décembre.

Emmanuel Macron remettra mercredi les insignes de Grand'Croix de la Légion d'Honneur à Angela Merkel à Beaune (Côte d'Or), haut lieu viticole de Bourgogne, pour sa dernière visite comme chancelière en France. Cette "visite d'adieu" est présentée comme un moment "personnel" entre les deux dirigeants et leurs époux, Brigitte Macron et Joachim Sauer, avant qu'Angela Merkel ne quitte la politique après la constitution d'un nouveau gouvernement allemand attendue en décembre.

Elle "vient clôturer des années de travail fructueuses entre le président et la chancelière afin de renforcer la coopération bilatérale franco-allemande, marquée notamment par la signature du Traité d'Aix-la-Chapelle en 2019, et de contribuer au projet européen", souligne l'Elysée. Il s'agit aussi d'honorer la longévité exceptionnelle de la chancelière qui dirige l'Allemagne depuis 16 ans et a travaillé avec quatre présidents français depuis Jacques Chirac.

À lire : Angela Merkel, la chancelière aux quatre présidents

La distinction la plus élevée de l'ordre de la Légion d'honneur

Pour cela, Emmanuel Macron lui remettra la Grand'Croix, la distinction la plus élevée de l'ordre de la Légion d'honneur, qui "incarne la solidité de l'amitié franco-allemande, entretenue par Angela Merkel", selon la présidence. Ces derniers mois, le président français lui a rendu hommage à plusieurs reprises, en louant "l'engagement", "la patience" et "la capacité d'écoute" de la chancelière avec laquelle il a étroitement collaboré sur la scène européenne. Car, selon lui, "l'Europe ne peut pas avancer si l'Allemagne et la France ne sont pas d'accord".

Emmanuel Macron a choisi Beaune pour la visite, qui débutera en fin d'après-midi, car c'est "une ville dont les monuments(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles