Macron suivra jeudi l'atterrissage du rover Perseverance sur Mars

Jeanne Bulant avec AFP
·2 min de lecture
Emmanuel Macron au Panthéon le 4 septembre 2020 - AFP / Julien De Rosa
Emmanuel Macron au Panthéon le 4 septembre 2020 - AFP / Julien De Rosa

Emmanuel Macron se rend jeudi soir au siège parisien du Centre national d'études spatiales (Cnes) pour assister en direct à l'atterrissage sur Mars du rover Perseverance de la Nasa, équipé d'instruments français, a annoncé ce mercredi l'Elysée.

Le chef de l'Etat profitera de cette visite pour s'entretenir avec des chercheurs et des astrophysiciens, ainsi que par visioconférence avec l'astronaute Thomas Pesquet, actuellement en plein préparatifs aux Etats-Unis pour son deuxième envol, en avril, vers la Station spatiale internationale (ISS).

Le plus gros véhicule jamais envoyé sur Mars

En leur compagnie, il regardera les images de la Nasa, retransmises par le Cnes, diffusant en direct la tentative d'atterrissage de Perseverance, prévue à 21h55 heure de Paris, après sept mois de voyage depuis son décollage fin juillet de Floride.

Ce véhicule, le plus gros et le plus avancé jamais envoyé sur la planète rouge, est équipé d'une caméra super-puissante, la SuperCam, mise au point par un consortium de laboratoires, dont l'Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP) et le Cnes.

Son but est d'analyser le sol, de rechercher d'éventuelles traces de vie passée et d'examiner la possibilité d'une exploration humaine de Mars.Cette visite au Cnes, très actif aussi à Toulouse, permettra à Emmanuel Macron de "valoriser l'excellence de la recherche spatiale française" et de "saluer la collaboration franco-américaine" dans ce domaine, selon l'Elysée. Il sera accompagné par les ministres de l'Economie Bruno Le Maire et de la Recherche Frédérique Vidal.

Macron appelle l'Europe à accélérer

Lors d'un échange téléphonique lundi, la vice-présidente américaine Kamala Harris l'avait "remercié" pour "la contribution de la France à la mission Mars 2020 de la Nasa", selon la Maison Blanche.

Au cours d'une visite du site d'ArianeGroup à Vernon (Eure) en janvier, Emmanuel Macron avait affirmé que la France devait "continuer à être un grand pays du spatial" et appelé l'Europe spatiale à "mieux s'organiser" et à "innover davantage" face à "l'accélération" de la concurrence américaine, avec notamment SpaceX, et asiatique.

Les férus d'exploration spatiale pourront suivre l'atterrissage du rover - qui passera par ce que les experts appellent "7 minutes de terreur" - en direct sur plusieurs plateformes: la chaîne Dailymotion du CNRS, les chaînes YouTube et Twitch du Cnes, la chaîne YouTube d'Arte, et celle de la Cité des Sciences et de l'Industrie, en partenariat avec l'Observatoire de Paris-PSL, avec les éclairages de scientifiques et astronautes. Franceinfo consacrera à l'évènement une édition spéciale, en direct de la Cité de l'Espace à Toulouse.

Article original publié sur BFMTV.com