Macron sur le Sahel : « Avec les terroristes, on ne discute pas »

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Pour le président Macron, alors que les troupes françaises sont engagées dans le Sahel contre les djihadistes, il est hors de question de négocier avec les terroristes. 
Pour le président Macron, alors que les troupes françaises sont engagées dans le Sahel contre les djihadistes, il est hors de question de négocier avec les terroristes.

Alors qu'à la suite de la libération de plus de 200 djihadistes en contrepartie de la récupération du chef de l'opposition malienne sous IBK, Soumaïla Cissé, et de l'otage française Sophie Pétronin, entre autres, le débat de la négociation avec les djihadistes a été relancé, le président français Emmanuel Macron a clairement exprimé, dans un entretien avec l'hebdomadaire Jeune Afrique, le point de vue de la France à ce propos. « Avec les terroristes, on ne discute pas. On combat », a-t-il lancé.

Lire aussi Barkhane : la France égarée dans le Sahel

Feuille de route des accords d'Alger

« Il faut s'inscrire dans la feuille de route claire que sont les accords d'Alger », a souligné Emmanuel Macron en référence à l'accord de paix conclu en 2015 entre le pouvoir central malien, les groupes armés pro-Bamako et l'ex-rébellion à dominante touareg du nord du Mali. « Ceux-ci prévoient un dialogue avec différents groupes politiques et autonomistes. Mais cela ne veut pas dire qu'il faut dialoguer avec des groupes terroristes, qui continuent à tuer des civils et des soldats, y compris nos soldats », a-t-il ajouté. Cet accord ne concerne pas les groupes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ou à l'organisation État islamique (EI) qui poursuivent, voire intensifient, leurs actions depuis cinq ans, faisant des centaines de morts.

Lire aussi Terrorisme : l'Afrique de l'Ouest au milieu du gué

Une vision opposée à celle des nouvelles autorités maliennes

Le Premier ministre ma [...] Lire la suite