Macron renvoie dos à dos les extrêmes et appelle à voter contre

Emmanuel Macron à l'Élysée le 19 juin 2024.    - Credit:J.E.E/SIPA
Emmanuel Macron à l'Élysée le 19 juin 2024. - Credit:J.E.E/SIPA

Emmanuel Macron a renvoyé dos à dos les extrêmes et a défendu une nouvelle fois sa décision de dissoudre l'Assemblée, appelant à ne pas en avoir « peur », lors de la Fête de la musique vendredi soir.

« J'entends partout dans le pays des débats depuis quelques jours », a-t-il lancé devant le public réuni dans la cour d'honneur de l'Élysée pour écouter la pianiste canado-ukrainienne Anastasia Rizikov, le chanteur Gilbert Montagné et les DJ Ofenbach et Agoria.

Macron appelle à « ne pas avoir peur »

« Le 9 juin dernier, j'ai pris une décision très grave, très lourde, et je peux vous dire qui m'a beaucoup coûté. Non, non, non, il ne faut pas avoir très peur », a-t-il martelé face aux réactions du public.

Il y a des extrêmes qu’on ne peut pas laisser passer.Emmanuel Macron

Il a rappelé le score de l'extrême droite – 40 % aux européennes en cumulant les scores du RN et de Reconquête ! – à l'origine de sa décision mais a aussi pointé du doigt la gauche radicale au sein du Nouveau Front populaire. « Contrairement à ce qu'ils disent, l'un n'est pas le rempart de l'autre. Ils votent ensemble les motions de censure », a-t-il accusé. « Il y a des extrêmes qu'on ne peut pas laisser passer », a-t-il martelé sous les applaudissements. « Je vous le dis en responsabilité : on ne peut pas, l'air de rien, les laisser monter en se disant “c'est très grave et ça va arriver”. C'est maintenant qu'il faut être responsable ! »

À LIRE AUSSI Législatives : le nombre de procurations dépasse [...] Lire la suite