Macron reconnaît «les fractures» montrées par les législatives, et rejette l'idée d'un gouvernement d'union nationale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Apprendre à gouverner différemment" : Emmanuel Macron a pris acte mercredi des "fractures" montrées par le résultat des législatives et assuré vouloir "bâtir des compromis" avec ses opposants, appelés à la "transparence" et la "responsabilité". En revanche, dans cette allocution télévisée de huit minutes depuis l'Élysée, le chef de l'État a estimé qu'un gouvernement d'union nationale , hypothèse qu'il a semblé tester auprès de plusieurs dirigeants reçus mardi et mercredi, n'était "pas justifié à ce jour". "Aucune force politique ne peut aujourd'hui faire les lois seule", un "fait nouveau", a déclaré le président de la République.

>> LIRE AUSSI - Que va retenir Emmanuel Macron de la consultation des différents chefs de parti ?

"Compromis"

Ainsi, "nous devons apprendre à gouverner et légiférer différemment", a-t-il ajouté, usant de nombreuses fois du mot "compromis". "J'entends et je suis décidé à prendre en compte la volonté de changement que le pays a clairement demandée", a dit Emmanuel Macron. "Il faudra bâtir des compromis, des enrichissements, des amendements, mais le faire en toute transparence, à ciel ouvert si je puis dire, dans une volonté d'union et d'action pour la nation", a-t-il détaillé.

Le président s'est adressé aux groupes d'opposition , de la Nupes au RN en passant par LR, leur demandant "de dire en toute transparence jusqu'où ils sont prêts à aller". Emmanuel Macron a aussi rappelé que les élections législatives avaient "fait de la majorité préside...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles