Macron sur la réforme des retraites : "Est-ce qu'on saura mieux faire dans quelques mois ? La réponse est non"

INFO BFMTV. Emmanuel Macron a expliqué ce jeudi matin à plusieurs députés de la majorité vouloir faire passer la réforme des retraites rapidement. Cela pourrait notamment se faire par un amendement au budget de la sécurité sociale examiné à l'automne.

Emmanuel Macron tient fermement à la réforme des retraites, et souhaite la faire passer rapidement. C'est ce qui ressort de la discussion qu'il a eu ce jeudi matin avec les présidents des groupes de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale ainsi que les membres de la Commission des finances appartenant à la majorité, a appris BFMTV auprès de plusieurs participants.

"Est-ce qu'on saura mieux faire dans quelques mois ? La réponse est non", a estimé le chef de l'Etat, selon les propos rapportés par l'un des députés.

Emmanuel Macron "considère que plus tôt on la fait, mieux c'est et qu'il n'y aura pas de meilleur moment politique dans six mois, un an ou deux", a analysé une autre participante.

Un amendement au budget de la Sécurité sociale ?

Si le chef de l'Etat n'a pas encore précisé la façon dont il compte faire voter cette réforme, cela pourrait se faire par un amendement au budget de la Sécurité sociale, qui doit être examiné le 26 septembre en Conseil des ministres et en octobre par les députés.

"Il ne l'a pas dit explicitement mais de facto, ça veut dire ça", a commenté l'un des participants à la réunion, qui a duré deux heures.

Emmanuel Macron avait déjà confirmé lundi devant la presse présidentielle qu'il pourrait faire passer la réforme des retraites, avec un âge de départ à 64 ou 65 ans, via ce projet de loi de finances de la Sécurité sociale, ce qui impliquerait peut-être un 49.3.

S'appuyer sur ce projet de loi permettrait de faire preuve de "rapidité", et de "légitimité", mais cela pourrait aussi avoir des retombées négatives sur le Conseil national de la refondation, avait alors estimé une source proche du gouvernement.

Le 49.3 n'est "pas la solution"

Mais ce jeudi matin, le président a assuré devant les députés qu'avoir recours au 49.3 pour faire passer ce projet de loi de financement de la sécurité sociale n'est "pas la solution".

"Il a martelé que ce n'était pas la solution, qu'il fallait plutôt bâtir des compromis. Mais que si on était obligé de le dégainer, il ne fallait pas le faire n'importe comment et prendre en compte les amendements des oppositions", a encore rapporté l'un des membres de l'Assemblée participant à la réunion.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Réforme des retraites : "toutes les pistes" à l'étude assure le gouvernement