Macron prêt à reconsidérer sa position sur l'accord CETA

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a promis lundi de reconsidérer sa position sur l'accord de libre échange entre l'Union européenne et le Canada, le CETA, si son impact est jugé négatif par une commission d'experts qu'il propose de nommer s'il est élu dimanche à la présidence de la République.

Le CETA est très critiqué en France, de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par les écologistes, une partie de la droite et nombre de députés de gauche, qui avaient saisi le Conseil constitutionnel.

Lors d'un meeting à Paris, l'ex-ministre de l'économie, favori des sondages face à la candidate du Front national Marine Le Pen, a adressé, sur ce sujet, un signe aux électeurs du candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, dont il s'efforce de récupérer le vote.

Il a dit avoir défendu le CETA "par esprit de cohérence" parce que c'est un accord négocié par l'Union européenne au nom de ses membres, "qui améliore tout un tas de choses".

L'abroger reviendrait selon lui à détruire la possibilité même d'avoir une politique commerciale.

"Mais j'entends les doutes, j'entends les incertitudes", a ajouté le candidat d'En Marche !.

Il a promis de nommer une commission d'experts et de scientifiques indépendants "pour dire ce qu'il en est exactement des conséquences environnementales, sur la santé, de cet accord (...) conçu à l'écart du processus démocratique, dans une forme de décision qu'il faudra changer en Europe pour l'avenir".

"Je recevrai trois mois après mon élection, si je suis élu, ces conséquences et j'en tirerai toutes les conclusions", a-t-il ajouté. Il s'est engagé à revenir vers les partenaires européens de la France pour "faire modifier ce texte" en fonction des conclusions de cette commission.

Emmanuel Macron a par ailleurs promis de proposer dès le début de son quinquennat une réforme de la directive européenne sur les travailleurs détachés, "afin qu'il n'y ait plus de concurrence déloyale en Europe".

(Emmanuel Jarry)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages