Macron présentera vendredi "les perspectives" du déconfinement

·2 min de lecture

Il ne s'agira pas d'une allocution télévisée, comme cela a été le cas à plusieurs reprises depuis le début de la crise, mais d'un entretien publié vendredi matin par la presse quotidienne régionale, a-t-on ensuite appris auprès de plusieurs médias régionaux.

A quel rythme desserrer les contraintes sanitaires ? Faut-il ouvrir plus rapidement la vaccination aux moins de 55 ans sans condition ? En attendant des annonces d'Emmanuel Macron vendredi, les questions s'accumulent pour l'exécutif, confronté à un ralentissement qui traîne en longueur de l'épidémie de Covid-19. Le chef de l'Etat présentera vendredi "les perspectives" de "sortie progressive" des restrictions anti-Covid, a annoncé mercredi le Premier ministre Jean Castex, à l'issue du conseil de défense sanitaire et du conseil des ministres. Il ne s'agira pas d'une allocution télévisée, comme cela a été le cas à plusieurs reprises depuis le début de la crise, mais d'un entretien publié vendredi matin par la presse quotidienne régionale, a-t-on ensuite appris auprès de plusieurs médias régionaux.

M. Macron, qui s'est entretenu mardi avec une dizaine de maires, avait évoqué lundi un plan en plusieurs phases pour rouvrir les terrasses, les lieux culturels, les salles de sports et les restaurants entre la mi-mai et la fin juin. Le projet de loi de sortie de l'état d'urgence sanitaire, adopté mercredi par le gouvernement, lui permettra encore jusqu'à fin octobre de restreindre les déplacements ou de fermer des commerces en cas d'aggravation de la situation sanitaire. Son examen commencera dès la semaine prochaine au Parlement.

Les terrasses rouvriront-elles avant ou après le pont de l'Ascension (13-16 mai) ? L'heure du couvre-feu sera-t-elle décalée ? Quels musées pourront accueillir du public et avec quelle jauge, après plus de six mois de fermeture ? Les réouvertures seront-elles différentes selon les territoires ? De nombreuses questions restent posées et l'attente d'une intervention du chef de l'Etat a relancé la(...)


Lire la suite sur Paris Match