INFO LE POINT. Macron prépare déjà l’après-Macron

Emmanuel Macron a mis les pieds dans le plat et posé la question de sa succession.   - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP
Emmanuel Macron a mis les pieds dans le plat et posé la question de sa succession. - Credit:LUDOVIC MARIN / AFP

« Il y a des ambitions autour de cette table, et c'est normal. Elles s'exprimeront le moment venu. J'y prendrai toute ma part, j'en serai le garant. » La petite phrase lâchée par Emmanuel Macron mercredi soir à la fin d'un dîner politique à huis clos à l'Élysée n'a pas laissé ses convives de marbre. Pour la première rentrée de son second mandat, le président, qui ne peut pas se représenter en 2027, a clairement posé l'enjeu : celui de la préparation à sa succession.

Dans son gouvernement comme dans la majorité, beaucoup y pensent. Certains s'organisent, plus ou moins discrètement. Le chef de l'État a donc mis les pieds dans le plat, en présence d'une quinzaine de cadres de la majorité et poids lourds du gouvernement, dont les ministres Bruno Le Maire et Gérald Darmanin, régulièrement cités parmi les présidentiables. La Première ministre Élisabeth Borne était présente, la présidente de l'Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, son prédécesseur Richard Ferrand, les présidents de groupes parlementaires Aurore Bergé et François Patriat, le nouveau patron du parti Renaissance Stéphane Séjourné, les ministres Clément Beaune, Gabriel Attal, Stanislas Guerini, Olivier Dussopt et Franck Riester, et ex-ministres Julien Denormandie, Amélie de Montchalin, Brigitte Bourguignon.

À LIRE AUSSISuccession de Macron : la guerre est déclarée

« Ma responsabilité, c'est que Marine Le Pen ne gagne pas en 2027 », aurait déclaré en substance le vainqueur de la présidentielle, terrorisé [...] Lire la suite