Comment Macron, Le Pen, Zemmour et Mélenchon vont jouer la contre-programmation au moment du congrès LR

·1 min de lecture

Journées rouges, le week-end prochain, sur les routes de la campagne! Alors que Les Républicains découvriront samedi le nom de celui ou celle qui portera leurs couleurs à la présidentielle, leurs adversaires vont tenter de leur gâcher la fête. À commencer par le polémiste d'extrême droite Eric Zemmour, qui devrait organiser son premier meeting de candidat déclaré, dimanche au Zénith de Paris. Le candidat de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, haranguera lui aussi ses troupes au même moment, à la Défense, près de Paris.

Un "temps fort" politique avant la trêve de Noël

Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont quant à eux décidé de prendre de la hauteur. Le chef de l'Etat sera en visite aux Émirats arabes unis, au Qatar et en Arabie saoudite vendredi et samedi, quand la candidate du Rassemblement national est attendue en Pologne.

Lire aussi - Congrès LR : pourquoi "c'est serré" entre Barnier, Bertrand, Ciotti, Juvin et Pécresse

"La première quinzaine de décembre va être une zone de temps fort pour les uns et pour les autres avant la trêve des ­confiseurs, le plus sacré des rites français", souligne Mélenchon sur son blog. Une fois n'est pas coutume, il est d'accord avec le président de LR, Christian Jacob. Pour ne pas laisser le champ libre à ses concurrents, le parti de droite a prévu un "grand rassemblement" militant autour de son ou sa candidate, le 11 décembre, porte de Versailles, à Paris. Des trains seront même affrétés pour l'occasion.

...
Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles