Macron ne se rendra pas à la marche contre l'antisémitisme ce dimanche

INFO BFMTV. Emmanuel Macron ne se rendra pas à la marche contre l'antisémitisme organisée ce dimanche 12 novembre à Paris. Il considère toutefois ces rassemblements comme "un motif d'espérance".

Le président de la République ne se rendra pas à la marche contre l'antisémitisme ce dimanche 12 novembre à Paris, affirme l'entourage d'Emmanuel Macron à BFMTV. Le président de la République a toutefois salué ces rassemblements qu'il voit comme "un motif d'espérance".

"Le Président de la République combat sans relâche toutes les formes d’antisémitisme depuis le premier jour. Que des rassemblements viennent, partout en France, relayer ce combat est un motif d'espérance", rapporte l'Élysée.

Et ajoute: "Voilà pourquoi le Président salue avec respect celles et ceux qui, dimanche, marcheront pour la République, contre l'antisémitisme et pour la libération des otages".

Une marche qui divise la classe politique

Plus de 3.000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour assurer la sécurité de ce cortège qui reliera le Palais Bourbon et celui du Luxembourg, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, ce vendredi 10 novembre, sur BFMTV.

Cette marche contre l'antisémitisme, initiée par Gérard Larcher et Yaël Braun-Pivet et organisée dans le contexte de la montée des actes antisémites en France depuis le début de la guerre entre le Hamas et Israël, ne fait pas l'unanimité dans la classe politique.

En raison de la participation du Rassemblement national à l'événement, La France insoumise a annoncé qu'elle n'y participerait pas. Renaissance, EELV ou le Parti socialiste ont exprimé leurs réserves mais seront tout de même présents.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Forum pour la paix: Macron appelle à aider les pays "vulnérables" au Moyen-Orient pour prévenir une contagion du conflit