Macron mobilise le gouvernement face aux casse-tête de la rentrée

Aurelien Morissard/Pool via REUTERS

Le gouvernement était au grand complet mercredi, réunis par Emmanuel Macron et Elisabeth Borne. Des feuilles de route ont été adressées aux ministres ainsi qu'"une liste de 60 politiques prioritaires du gouvernement, accompagnée d'objectifs précis".

"Transparence", "écoute", "efficacité": Emmanuel Macron et Elisabeth Borne ont réuni mercredi le gouvernement au complet pour caler la stratégie qui sera guidée par ces trois principes, avec le difficile défi de concilier urgence climatique, sobriété énergétique et défense du pouvoir d'achat.

Des feuilles de route ont été adressées aux ministres, qui seront rendues publiques, ainsi qu'"une liste de 60 politiques prioritaires du gouvernement, accompagnée d'objectifs précis", a détaillé la Première ministre lors d'une conférence de presse organisée à l'issue du séminaire. Celui-ci a réuni, après un rapide conseil des ministres, les 42 membres du gouvernement, ministres délégués et secrétaires d'Etat compris.

Transition écologique, plein emploi, souveraineté et égalité des chances sont les quatre "batailles" que le gouvernement entend d'abord mener. Aucun calendrier n'a été donné sur la délicate et controversée réforme des retraites, mais elle n'est "pas abandonnée" et son "déploiement progressif" serait mené "au cours de l’année 2023", a assuré le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

Selon un calendrier détaillé par Mme Borne, les premiers textes présentés en Conseil des ministres "au cours du mois de septembre" porteront sur l'assurance-chômage, le développement des énergies renouvelables, et le projet de loi d'orientation et de programmation du ministère de l'Intérieur (Lopmi). Dans le même temps, Emmanuel Macron installera le 8 septembre son controversé "Conseil national de la refondation" qui "rassemblera une cinquantaine d'acteurs représentatifs de notre société et des experts pour éclairer le débat", selon Mme Borne.

Equipe "unie"

Suivront en 2023 la loi de programmation militaire, un projet de loi pour(...)


Lire la suite sur Paris Match