Macron en Israël pour lutter contre l'antisémitisme

Emmanuel Macron arrive mardi soir en Israël pour une visite de deux jours centrés sur la mémoire de la Shoah, en marge du 75e anniversaire de la libération des camps d'extermination nazis. "C'est un sujet qui est d'autant plus urgent et important que la question de la lutte contre l'antisémitisme se pose avec une actualité qui est intense", dit-on à l'Elysée. Après des entretiens politiques mercredi avec le président Rivlin, le Premier ministre Netanyahou, le chef de l'opposition Benny Gantz, et avec le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah, Emmanuel Macron se rendra jeudi à Roglit et au mémorial de la Shoah à Yad Vashem.

A Roglit, au sud de Jérusalem, se trouve, au milieu de 80.000 arbres symbolisant les 80.000 français juifs déportés, le chef de l’Etat s'entretiendra avec les enfants de déportés et "des Français qui portent la mémoire de la Shoah", comme la famille Klarsfeld, les fils de Simone Veil ou l'historienne Annette Wieviorka.

Deux discours pour Macron

Parallèlement, le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, se rendra au cimetière de Givat Shaul où sont enterrés des victimes d’agressions antisémites comme Ilan Halimi en 2006 ou Sarah Halimi en 2017. Emmanuel Macron prononcera deux discours, l'un devant la communauté française en Israël et l'autre à Yad Vashem.

La montée de l'antisémitisme en France est un sujet sensible pour la communauté juive en France mais également pour les Israéliens. Selon un sondage Ifop réalisé pour la chaîne israélienne i24 N...


Lire la suite sur LeJDD