Pour Macron, Hamon fait "une erreur de combat" en le ciblant

franceinfo
Pour E. Macron, "l’état d’urgence doit être maintenu" aussi longtemps que nécessaire

"Je regrette que je sois devenu la cible principale et je pense que c'est une erreur de combat." Emmanuel Macron, candidat d'En marche ! à la présidentielle était l'invité du journal de 20 heures de France 2, dimanche 19 mars. Il a notamment réagi aux

critiques lancées par Benoît Hamon, lors de son meeting, à Bercy, à Paris, quelques heures auparavant.

"Quand je regarde la situation dans laquelle est le pays aujourd'hui et quels sont les véritables défis politiques, je pense que c'est une erreur", a poursuivi l'ancien ministre de l'Economie.

Le combat, ce sont les extrêmes, c'est l'extrême droite aujourd'hui.

Emmanuel Macron

sur le plateau du journal de 20 heures de France 2

"Je n'ai rien à me reprocher"

Interrogé sur l'ouverture par le parquet de Paris d'une enquête préliminaire pour favoritisme complicité et recel, sur un déplacement d'Emmanuel Macron à Las Vegas, en janvier 2016, l'ancien locataire de Bercy s'est montré ferme : "Je n'ai rien à me reprocher."

Il a également botté en touche lorsqu'il a été interrogé sur un éventuel soutien de Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense. "J'ai pour lui du respect et de la proximité", a-t-il déclaré.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Élection présidentielle : l'abstention, ce candidat à part qui pourrait battre un record
Présidentielle 2017 : le feuilleton politique de la semaine
Pour E. Macron, "l’état d’urgence doit être maintenu" aussi longtemps que nécessaire
Benoît Hamon réussit son pari à Bercy
Présidentielle : "Benoît Hamon a un projet clair, un projet de gauche, un projet ambitieux"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages