Macron favorable à la participation de l'opposition biélorusse au G7

·2 min de lecture
MACRON FAVORABLE À LA PARTICIPATION DE L'OPPOSITION BIÉLORUSSE AU G7

PARIS (Reuters) - Le président français Emmanuel Macron souhaiterait inviter l'opposition biélorusse au sommet du G7 qui doit se tenir le mois prochain en Cornouailles, si le pays hôte, la Grande-Bretagne, y est favorable, a-t-on déclaré mardi à l'Elysée.

Mais une porte-parole du gouvernement britannique a fait savoir que Londres n'avait pour le moment pas prévu d'inviter "des participations nationaux supplémentaires" au sommet, ajoutant que les dirigeants du G7 discuteraient du comportement "irresponsable et dangereux" de la Biélorussie.

Les pays membres du G7 souhaitent manifester leur soutien aux opposants au président biélorusse Alexandre Loukachenko au moment où Minsk vient de contraindre un avion de la compagnie irlandaise Ryanair à atterrir pour arrêter un journaliste d'opposition qui se trouvait à bord.

Un représentant de l'Elysée a déclaré qu'Emmanuel Macron voulait convier la cheffe de file en exil de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanouskaïa, à s'exprimer lors de l'une des sessions dites "outreach" ouvertes à des personnalités extérieures au G7.

"Le président a dit (...) qu'il y était favorable si les Britanniques le souhaitaient", a dit ce représentant, ajoutant qu'il était "important dans le contexte actuel de soutenir les opposants au régime de Loukachenko".

Emmanuel Macron est devenu en septembre dernier le dirigeant occidental le plus haut placé à rencontrer Svetlana Tikhanouskaïa. Les partisans de celle-ci affirment qu'elle a remporté l'élection présidentielle d'août dernier en Biélorussie, ce qu'Alexandre Loukachenko conteste.

Via Twitter, Svetlana Tikhanouskaïa, qui s'est réfugiée en Lituanie, a remercié Emmanuel Macron pour son appel à ce que l'opposition biélorusse soit invitée au sommet du G7.

En Allemagne, Armin Laschet, chef de file de l'Union chrétienne démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel et qui espère succéder à celle-ci en septembre, s'est dit favorable à l'idée du président français.

"Si Londres, l'hôte britannique, est d'accord, je soutiens cette demande parce qu'il est important que le G7 s'implique dans cet événement unique", a-t-il dit après s'être entretenu par téléphone avec Svetlana Tikhanouskaïa.

Le G7 regroupe les États-Unis, le Japon, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l'Italie et le Canada. La Grande-Bretagne assure cette année la présidence tournante du G7 et a programmé le sommet du 11 au 13 juin dans le comté de Cornouailles, dans le sud-ouest de l'Angleterre.

(Michel Rose à Paris et Elizabeth Piper à Londres, avec Madeline Chambers à Berlin; version française Dagmarah Mackos et Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles