Macron face aux Whirlpool: «Je ne suis pas venu vous faire de la démagogie»

Libération.fr
Emmanuel Macron devant les salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens mercredi.

Pendant une heure, Emmanuel Macron a fait face aux ouvriers de l'usine Whirlpool.

Une séquence qui restera sans doute dans cet entre-deux-tours : l'échange entre Emmanuel Macron et des ouvrires de l'usine Whirlpool d'Amiens promise à la fermeture, quelques heures après que Marine Le Pen est venue rencontrer (et prendre des photos) avec ces mêmes ouvriers. Verbatim de la rencontre.

15h20. Emmanuel Macron débarque sur le parking de l'usine Whirlpool d'Amiens. Les caméras se bousculent, le service d'ordre est sur les dents. Devant le conteneur rouge de l'émission Envoyé Spécial, les micros des perchistes de télévision captent la conversation houleuse, entrecoupée de sifflets et de «hou».

Emmanuel Macron. -Je ne me défile pas, mon premier geste a été de venir à Amiens...

- Vous êtes allez voir l’intersyndicale, pas nous!

- Vous êtes pour la mondialisation, on y est là!

-Sauvez nos emplois!

EM: Venez on se parle. Venez, venez…

- Qu’est ce qu’il y a là? qu’est ce qu’il y a?

- Il faut arrêter la mondialisation!

EM: Dégagez tous les journalistes. Je ne suis pas sur cette politique. Sortir de la mondialisation ce n’est pas la solution. Regardez Procter & Gamble à côté: 90% de ce que vous faites, de ce qu’ils font va à l’international, si vous fermez les frontières, c’est fini...

- Il faut se protéger, interdire les licenciements!

EM: On ne peut pas interdire les licenciements, il y a des licenciements qui se justifient d’autres non. La réponse n’est pas la suppression de la mondialisation. Je ne vais pas vous dire qu’on va nationaliser. Je ne suis pas là pour faire des promesses en l’air mais je m’y engage sur le plan social. Il n’y aura pas d’homologation de complaisance si le niveau d’exigence n’y est pas.

- Vous êtes venus parce que Marine est venue…

EM: Non, Marine le Pen est venue parce que j’étais là. Je suis toujours venu affronter (sic) les gens

- On est là, j’suis là moi, parle-moi!

Le dialogue s’interrompt, le candidat d’En Marche s’installe (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Whirlpool, hausse du chômage, Mim, Jonathan Demme : l'essentiel de l'actu de ce mercredi
Affiches de campagne de Macron et Le Pen : «On est dans une bataille du physique»
Voter Macron, ce n’est pas un «chèque en blanc», selon Laurent du PCF
Le chômage repart en forte hausse en mars
Marine Le Pen : une heure sur TF1, six intox

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages