Macron estime que Didier Raoult "a pu créer ces phénomènes" de rejet du vaccin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jeudi à Marseille, le chef de l'Etat a reconnu que le professeur Didier Raoult "est un grand scientifique français", mais "par sa parole médiatique" il a "peut-être pu créer ces phénomènes" de rejet de la vaccination contre le Covid-19. 

Le professeur Didier Raoult "est un grand scientifique français", a reconnu le président Emmanuel Macron jeudi à Marseille, mais "par sa parole médiatique" il a "peut-être pu créer ces phénomènes" de rejet de la vaccination contre le covid. "Didier Raoult a parfois une parole médiatique qui a conduit à des réactions et surréactions et qui peut-être a pu créer ces phénomènes", a répondu le chef de l'Etat à la question d'une journaliste sur le faible taux de vaccination, proche d'à peine 30%, dans les quartiers nord de la ville.

"Mais moi je ne rentre pas dans ces débats, il faut qu'on continue à avoir de grands scientifiques, qu'ils participent à la construction de la science", a insisté Emmanuel Macron, en précisant cependant que "les controverses scientifiques n'ont pas vocation à devenir des controverses médiatiques quand on vit une pandémie en temps réel".

"Nous avons sans doute eu un mauvais usage du débat scientifique en en faisant un débat médiatique"

"Il faut rendre justice à Didier Raoult qui est un grand scientifique", a cependant répété le chef de l'Etat, regrettant que "collectivement, pendant plusieurs mois, nous avons sans doute eu un mauvais usage du débat scientifique en en faisant un débat médiatique". "Sur ces sujets il faut se rendre au consensus scientifique et des autorités de santé", et le consensus c'est que "le vaccin est efficace, le vaccin est sûr, et (que) c'est de très loin le principal moyen de vaincre ce virus", a-t-il insisté.

Didier Raoult, officiellement à la retraite depuis mercredi en tant que professeur d'université-praticien hospitalier, pourrait perdre son poste de directeur de l'IHU Méditerranée Infection le 17 septembre lors de la prochaine réunion du conseil d'administration de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles