Macron espère "un nouveau modèle de prospérité" post-Covid

·1 min de lecture

La traditionnelle cérémonie du muguet du 1er-Mai à l'Élysée a donné l'occasion au président de la République, Emmanuel Macron d'essayer d'insuffler un peu d'espoir chez les Français. "À partir du 19 mai, des étapes successives vont nous conduire ensemble à définir un nouveau modèle de croissance et de prospérité", a-t-il espéré.

Car les Français "vont aspirer à retrouver l'art de vivre à la française, la convivialité", a-t-il poursuivi devant des représentants de l'agroalimentaire. "Cette prospérité doit aider à produire en France dans les secteurs qui sont les vôtres, à retrouver un maillage sur le territoire".

Il a aussi jugé qu'"une prospérité mal maîtrisée qui détricotait les territoires, les défigurait, bousculait les chaînes de valeurs, n'était pas souhaitable".

Le chef de l'État a promis "d'utiliser ce redémarrage pour aller plus loin sur l'apprentissage", et évoqué un "deuxième temps" de la relance, avec des concertations menées cet été. Il n'a fait aucune allusion au retour des manifestations syndicales du 1er-Mai dans plusieurs grandes villes.

Le président a ensuite échangé avec les représentants des filières, aux côtés du ministre de l'Agriculture Julien Denormandie et du ministre délégué aux PME Alain Griset, ainsi que du PDG de Rungis Stéphane Layani. Son épouse était également présente.

>> A lire aussi - Réouverture des terrasses, couvre-feu... le calendrier du déconfinement

En passant devant le buffet des volailles, il a lancé: "On est capable en France de faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelles pathologies permettent de se faire vacciner à tout âge dès le 1er mai ?
Cluster et suspicion de variant indien dans un navire amarré au Havre
Californie : les fans exultent à la réouverture de Disneyland
Prison ferme pour une femme qui avait appelé les pompiers des milliers de fois
Le Canada retarde la livraison de 300.000 doses de vaccin Johnson & Johnson