Macron dit comprendre que les caricatures puissent "choquer" mais dénonce la violence

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a déclaré, dans un entretien à la chaîne Al-Jazeera qui doit être diffusé samedi, comprendre que des musulmans puissent être "choqués" par les caricatures de Mahomet mais qu'elles ne justifiaient pas la violence.

"Je comprends qu'on puisse être choqué par des caricatures, mais je n'accepterai jamais qu'on puisse justifier la violence. Nos libertés, nos droits, je considère que c'est notre vocation de les protéger", déclare le chef de l'Etat dans un extrait de cet entretien dont l'intégralité doit être diffusée samedi après-midi par la chaîne qatari.

>> Plus d'informations à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1