Macron crée un statut pour les soignants morts pendant l’épidémie

·1 min de lecture
Une fresque de street-art éphémère en hommage aux soignants réalisée par le street-artiste JBC aux abords de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.
Une fresque de street-art éphémère en hommage aux soignants réalisée par le street-artiste JBC aux abords de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Emmanuel Macron a décidé d'accorder aux soignants morts sur le front du Covid-19 une distinction comme il en existe pour les militaires ou membres de forces de l'ordre. Le chef de l'État a annoncé vendredi la mise en place prochaine du « Mort pour le service de la République » pour les agents publics décédés « dans des circonstances exceptionnelles », et donc notamment les soignants qui sont morts après avoir lutté contre le coronavirus.

« Je souhaite que nous donnions à notre reconnaissance un ancrage solide dans la loi, que l'on accorde aux agents publics décédés dans des circonstances exceptionnelles au service du bien commun un statut spécifique, celui de mort pour le service de la République, qui permette à leurs fils, leurs filles de devenir des pupilles de la République » et bénéficier ainsi d'un « soutien matériel et moral pour les aider à se relever », a annoncé le président de la République dans une vidéo postée sur Twitter.

Ce statut concernera par exemple ceux qui « en pleine pandémie (de Covid) prennent soin de la vie des autres », a expliqué le chef de l'État, pour lequel sa création est « un acte de justice, de fraternité ». Également concernées, les « situations récurrentes de décès en service dans des circonstances échappant aux dispositions normales du droit du travail (décès lors d'opérations de sauvetage ou de secours, accidents à l'entraînement pour les militaires?) », précise l'Élysée.

Les enfants de soignants décédés seront des pupi [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles