Macron au Mont Blanc, "un sommet de la foutaise" pour Ruffin (LFI)

François Ruffin à l'Assemblée le 3 décembre 2019

Paris (AFP) - La visite d'Emmanuel Macron dans le massif du Mont Blanc est "un sommet de la foutaise et de l'hypocrisie" sur le terrain de l'écologie, a critiqué jeudi le député LFI François Ruffin.

"Je demande à Emmanuel Macron, qui est président de la République, pas président du conseil départemental de Haute-Savoie, pas de légiférer sur qui va pouvoir grimper en haut du Mont-Blanc", mais des "mesures structurelles sur comment on fait moins de gaz à effet de serre dans ce pays, et pour ça il faut ça qu'il y ait moins de camions qui le traversent", a souligné M. Ruffin sur Europe 1.

Emmanuel Macron "va dire moins de touristes" au Mont Blanc, "pourquoi pas", a dit le député, mais il n'y a en France "aucune mesure de prise en matière de ferroutage", a-t-il déploré.

Adrien Quatennens, député LFI et numéro deux du mouvement, a également critiqué un président de la République qui se veut "champion de la Terre" alors qu'il est "champion de la comm'".

Il a opposé sur Sud Radio le fait que "tout le monde parle du tournant écologique d'Emmanuel Macron" alors que des "tartuffes de l'écologie" selon lui, les eurodéputés Renew Pascal Canfin, Nathalie Loiseau et Stéphane Séjourné, ont voté mercredi au parlement européen l'accord de libre-échange avec le Vietnam "qui écrase tous les engagements de la France en matière climatique", a-t-il accusé.

Lors d'une visite symbolique pour amorcer le virage écologique de son quinquennat, Emmanuel Macron a longuement parcouru jeudi matin une Mer de Glace privée de neige cette année, constatant les impacts du réchauffement climatique sur le glacier.