Macron au 20h de France 2, pour surfer sur sa popularité retrouvée

Alexandre Boudet
Macron au 20h de France 2 pour surfer sur son regain de popularité

POLITIQUE - L'exercice n'est pas exactement le même qu'à la mi-octobre. Il y a deux mois, c'est en direct qu'Emmanuel Macron répondait aux questions de TF1. L'entretien qui a été diffusé ce dimanche 17 décembre sur France 2 a été pour sa part enregistré avec Laurent Delahousse mardi à l'Elysée. C'est pour cela que quelques extraits, dont l'un à propos de Nicolas Hulot, ont déjà été diffusés.

Le contexte est aussi bien différent. Pour sa première interview télévisée depuis son élection, le chef de l'Etat faisait face cet automne à une popularité en berne. Il sortait d'un été désastreux sur ce point, voyant sa côte dégringoler massivement auprès de l'opinion. Selon certaines enquêtes, il était même moins populaire que François Hollande à la même période.

Un changement de stratégie au début de l'automne

Son changement de stratégie était justement vu comme une manière de reprendre la main. Passé le premier temps "jupitérien" de sa présidence, durant lequel il fallait se contenter des images millimétrées distillées par l'Elysée (pour se démarquer complètement de son prédécesseur, très volubile), le chef de l'Etat actait un retour à une communication plus traditionnelle où les médias n'étaient plus tenus à l'écart.

Illustration cette semaine. Avant d'accorder l'entretien à France 2, Emmanuel Macron s'est exprimé dans Le Monde, où il expliquait et assumait sa politique en matière d'écologie.

Cet effort de pédagogie semble payant. Depuis sa première intervention à la télévision, les sondages se sont améliorés de manière très notable. L'enquête Ifop pour Le JDD publiée ce dimanche montre même un fait inédit hors cohabitation. Le président de la République, à la faveur d'une hausse de six points en un mois (dix points depuis octobre), a réussi à repasser au-dessus de la barre symbolique des 50% de bonnes opinions. Ni François Hollande ni Nicolas Sarkozy n'étaient parvenus à inverser la courbe de manière aussi significative.

La bienveillance des Français

Imputer...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post