Macron appelle à "ne pas baisser la garde" face à l'État islamique qui "demeure une menace"

·1 min de lecture

Le président de la République s'est exprimé depuis Bagdad, en Irak, où doit se dérouler ce samedi un sommet avec des dirigeants du Moyen-Orient.

Emmanuel Macron a appelé samedi à "ne pas baisser la garde" face aux jihadistes du groupe Etat islamique car ils demeurent "une menace", notamment en Irak où se trouve le président français. Une déclaration qui intervient deux jours après l'attentat à l'aéroport de Kaboul, en Afghanistan, qui a coûté la vie à au moins 85 personnes avant d'être revendiqué par la branche afghane de l'EI.

"Nous savons tous qu'il ne faut pas baisser la garde, car Daesh (acronyme arabe de l'EI) demeure une menace et je sais que le combat contre ces groupes terroristes est une priorité de votre gouvernement", a dit Emmanuel Macron à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre irakien, Moustafa al-Kazimi, à Bagdad, où doit débuter à la mi-journée un sommet avec des dirigeants du Moyen-Orient.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles