Macron « ami ou ennemi ? » La réponse de Liz Truss, favorite pour succéder à Boris Johnson, a beaucoup surpris

Au Royaume-Uni, les deux candidats conservateurs pour devenir Premier ministre, ont participé à un débat, ce jeudi 25 août.

POLITIQUE - La question était simple. La réponse de la prétendante à la succession de Boris Johnson l’est beaucoup moins. Invitée lors d’une réunion électorale du parti conservateur ce jeudi 25 août, Liz Truss, membre du parti conservateur et favorite de la course au 10 Downing Street, a botté en touche lorsque la journaliste l’a interrogeé sur Emmanuel Macron.

Le président français, « ami ou ennemi » ? Liz Truss a refusé de répondre à la question, affirmant qu’elle jugerait le président français « sur ses actes ». « Le jury est toujours en train de délibérer », a-t-elle ajoutée, faisant rire la salle.

La conservatrice est opposée à Rishi Sunak, lui aussi présent jeudi soir à Norwich, même si les deux candidats n’ont pas débattu directement. L’ancien ministre de l’Économie qui, selon les derniers sondages est distancé de 30 points par sa rivale, n’a pas hésité lorsque la journaliste lui a demandé « Macron, ami ou ennemi ? », optant pour la première option.

Les résultats le 5 septembre

Liz Truss a néanmoins précisé de son côté qu’elle préférait la technologie nucléaire française à la chinoise. Celle qui est toujours cheffe de la diplomatie de son pays, dans un gouvernement gérant les affaires courantes, aspire à succéder à Boris Johnson, démissionnaire en juillet. Pour cela, elle doit recueillir une majorité des voix de quelque 200.000 militants conservateurs. L’élection est en cours et son résultat sera connu le 5 septembre.

VIDÉO - Emmanuel Macron : le drôle de cadeau que lui a offert une Gilet jaune