Macron en Algérie : les deux pays veulent «travailler ensemble avec une confiance collective»

La visite d'Emmanuel Macron continue en Algérie . Ce vendredi matin, le président est allé au cimetière européen d'Alger. Il a participé à une cérémonie d'hommage aux morts français de la Première et de la Seconde guerre mondiale. Emmanuel Macron a déambulé dans les allées de ce cimetière Saint-Eugène, le principal cimetière de la capitale algérienne du temps de la colonisation, aujourd'hui presque à l'abandon. Un cimetière chrétien, qui a un carré juif. Le chef de l'État s'est arrêté devant la tombe du comédien Roger Hanin.

Un nouvel entretien prévu entre les deux dirigeants

À ses côtés, le réalisateur Alexandre Arcady et l'écrivain, l'économiste Jacques Attali, ou encore l'ex-ministre de la Culture Jack Lang, qui font partie de la délégation française. Emmanuel Macron a également salué des avancées dans les négociations autour des questions des visas et des laissez-passer consulaires .

>> LIRE AUSSIMacron en Algérie : quelles sont les relations économiques entre Paris et Alger ?

"Nous avons décidé de travailler ensemble et avec aussi une certaine confiance collective. On va être très rigoureux pour ensemble lutter contre l'immigration clandestine et les réseaux et être beaucoup plus efficaces pour prévenir et pouvoir raccompagner plus efficacement. Et nous souhaitons avoir une approche beaucoup plus souple sur l'immigration choisie, c'est-à-dire les familles de binationaux, mais aussi les artistes, les sportifs, les entrepreneurs, les politiques qui nourrissent...


Lire la suite sur Europe1