Macron en Algérie : à Oran, le chef de l'État s'offre un bain de foule improvisé

© Ludovic MARIN / AFP

Ce bain de foule était totalement improvisé alors qu'il venait de quitter la boutique Disco Maghreb, lieu emblématique de la musique raï algérienne située dans le centre d'Oran . Emmanuel Macron a fait arrêter son cortège puis est sorti de sa voiture pour aller saluer la foule, mais les services de sécurité algériens étaient en panique. Des policiers ont alors encerclé le chef de l'État. "Il y a trop de monde", ont-ils lancé.

Une ambiance électrique

Dans cette ambiance électrique, Emmanuel Macron sert des premières mains bienveillantes. Mais au bout de quelques secondes à peine, une partie de la foule se met à crier : "One Two Three viva l'Algérie". Certains, même, lancent des insultes au président français.

Parmi eux, cet homme au bras levé et poing fermé, à quelques mètres de la voiture présidentielle. "On est contre la France, parce que La France a fait beaucoup de mal à nous. Nos parents sont morts pour son pays. La France, elle ne veut rien de nous, elle veut prendre, c'est tout. On ne voulait pas de d'Emmanuel Macron ici", a-t-il déclaré.

>>Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

"Il a besoin d'aller au contact de la population"

Emmanuel Macron feint d'ignorer l'hostilité ambiante tout en rejoignant rapidement sa voiture. Le bain de foule aura duré quatre petites minutes, mais parut une éternité pour son entourag...


Lire la suite sur Europe1