Macron en Afrique du Sud : les brevets "ne doivent en rien être un frein" à la vaccination anti-Covid

·1 min de lecture

Les brevets sur les vaccins anti-Covid "ne doivent en rien être un frein" à l'immunisation des populations, ont affirmé à l'unisson les présidents sud-africain et français, lors d'une visite d'Emmanuel Macron vendredi à Pretoria, dans la foulée de son voyage au Rwanda. L'Afrique du Sud et l'Inde mènent une campagne pour un renoncement aux droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le coronavirus, afin que chaque pays puisse produire des doses.

"Je suis pragmatique"

"Les brevets ne doivent être en rien un frein", a affirmé Emmanuel Macron au cours d'une conférence de presse commune avec son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa, se disant finalement d'accord pour demander une levée temporaire des droits même si la priorité reste le transfert de technologie. Jusqu'à présent, le président français plaidait pour des "exemptions" sur les brevets, sur le modèle de celles décidées pour les traitements anti-Sida permettant aux pays en crise de fabriquer des médicaments génériques moins chers.

 

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 27 mai

Mais "nous n'arrivons pas à mettre en place ces exemptions" pour le Covid au sein de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), a-t-il reconnu. "Je suis pragmatique", a-t-il poursuivi, ajoutant que sans autre solution, il soutiendrait la demande d'une levée des règles de propriété intellectuelle sur tous les vaccins Covid le temps de la crise.

"Douce musique à mes oreilles"

"Cette musique est dou...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles