Macron affirme ses vues dès le début de la présidence française du Conseil de l'UE

Lors d'une conférence de presse à l'occasion de l'ouverture de la présidence française du Conseil de l'Union Européenne, Emmanuel Macron a notamment affirmé assumer "totalement" ses propos controversés de mardi 4 janvier sur les non-vaccinés qu'il a dit avoir envie "d'emmerder", accusant certains d'entre eux de faire de "leur liberté, qui devient une irresponsabilité, un slogan". Il a réaffirmé l'importance que représentait la présidence du Conseil de l'UE, bien que l'élection présidentielle se déroule en parallèle.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles