Macron accuse Le Pen de pousser à la «guerre civile» en voulant interdire le voile islamique

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© LUDOVIC MARIN / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Emmanuel Macron  et Marine Le Pen ont eu une rude passe d'armes autour du voile et de la laïcité mercredi lors de leur débat d'entre-deux tours de la présidentielle , le chef de l'État accusant son adversaire de "trahir l'esprit français et de la République". "Je suis pour l'interdiction du voile dans l'espace public, je l'ai dit de la manière la plus claire" car "le voile est un uniforme imposé par les islamistes" et "une grande partie des jeunes femmes qui le mettent ne peuvent pas faire autrement en réalité", a assuré la candidate du Rassemblement national vers la fin de ce débat.

 

>> LIRE AUSSI - Débat Macron-Le Pen : qui a remporté le duel de l'entre-deux tours ?

"Il faut libérer l'ensemble de ces femmes, il faut faire reculer les islamistes et pour cela, je le crois, il faut interdire le voile dans l'espace public", a-t-elle martelé. "Ce que vous proposez est une trahison de l'esprit français et de la République", a rétorqué Emmanuel Macron en accusant son adversaire : "Vous allez créer la guerre civile si vous faites ça."

"La laïcité, ce n'est pas combattre une religion"

"La France, patrie des Lumières, de l'universel, serait le premier pays au monde à interdire les signes religieux dans l'espace public" mais "la laïcité, ce n'est pas combattre une religion", a-t-il ajouté, promettant qu'avec lui "il n'y aura pas d'interdiction ni du foulard, ni de la kippa ni de quelques signes religieux dans l'espace public".

Interpellée sur les musulmans, Marine Le Pen a assu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles