Quand Macron accuse Le Pen de défendre un parti qui "a conduit des attentats contre De Gaulle"

Invité jeudi soir de l'émission L'Elysée 2017 sur TF1, Emmanuel Macron a attaqué frontalement Marine Le Pen, établissant un lien entre le Front national et l'attentat du Petit-Clamart commandité par l'OAS contre le général De Gaulle, en 1962. 

Invité de L'Elysée 2017 sur TF1 ce jeudi soir, Emmanuel Macron a vivement attaqué Marine Le Pen, et les racines du parti fondé par son père. Après avoir été interrogé sur les hésitations que suscite auprès de l'électorat l'affiche du second tour, il a commencé par s'adresser aux personnes ayant choisi François Fillon au premier tour de la présidentielle: "Je respecte les électeurs de François Fillon qui voulaient plus de réformes économiques, ils voulaient une autre société. Je leur demande simplement: 'Est-ce que vous vous retrouvez dans le projet de Marine Le Pen? Est-ce que vous y retrouvez le visage de la France du général De Gaulle?'" Le candidat d'En Marche! s'est alors lancé dans un exposé historique inattendu:

"Marine Le Pen défend les couleurs d’un parti qui a conduit des attentats contre le général De Gaulle, qui a encore les enfants des protagonistes dans ses rangs, qui s’est construit sur l’anti-gaullisme. Le fils du commanditaire de l’attentat du Petit-Clamart, qui revendique toujours les choses, il est dans l’opposition Front national à Christian Estrosi à la région. Le dirigeant actuel du Front national, depuis que Marine Le Pen lui a laissé ses responsabilités, a tenu des propos graves sur notre histoire."

S'agissant du conseiller régional frontiste du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur mentionné ici, Emmanuel Macron faisait visiblement...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages