Macron «abordera la question des droits de l'Homme» avec MBS, affirme l'Elysée

Royal Court of Saudi Arabia / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

La première visite en France de Mohammed ben Salmane depuis l'assassinat par des agents saoudiens du journaliste saoudien Jamal Khashoggi suscite la vive colère des défenseurs des droits humains. L'Elysée a i ndiqué qu'Emmanuel Macron abordera la "question des droits de l'homme" lors de son dîner jeudi soir avec lui.

Emmanuel Macron abordera la "question des droits de l'homme" lors de son dîner jeudi soir avec Mohammed ben Salmane , a fait savoir la présidence française, alors que la visite du prince héritier saoudien suscite la vive colère des défenseurs des droits humains. "Le président de la République abordera la question des droits de l'Homme comme il fait à chaque fois avec Mohammed ben Salmane. Il abordera (cette question) de façon générale mais il en profitera pour parler des cas individuels", a affirmé l'Elysée.

Lire aussi : MBS à l'Elysée : Jadot s'insurge, Bergé plaide pour la «nécessité du dialogue»

Interrogé sur la vive controverse suscitée par la première visite en France de Mohammed ben Salmane (dit "MBS") depuis l'assassinat par des agents saoudiens du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, la présidence française a réitéré sa demande que les "responsables" de ce meurtre "soient jugés". Mais l'Elysée a martelé que ce dîner était nécessaire, au regard de l'envolement des prix de l'énergie à cause de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la crise alimentaire au Moyen-Orient et les inquiétudes liées au programme nucléaire iranien. "Si on veut se confronter, s'attaquer aux conséquences de ces crises d'une part et peser dans la région au profit de tous, le seul moyen c'est de parler avec tous les principaux acteurs", a estimé la présidence française.

Emmanuel Macron reçoit jeudi soir "MBS" à dîner, une visite qui suscite l'ire des défenseurs des droits de l'Homme. La rencontre entre le chef de l'Etat français et le prince héritier saoudien, qui intervient après celle d'Emmanuel Macron à Jeddah en décembre, signe un peu plus la "réhabilitation" du dirigeant de facto du royaume, moins de deux semaines après la visite du(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles