Macky Sall «rassuré» après sa rencontre avec Vladimir Poutine sur les céréales

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président en exercice de l'Union africaine (UA) et chef de l'État sénégalais, Macky Sall, a déclaré vendredi être sorti « rassuré » de sa rencontre à Sotchi avec son homologue russe Vladimir Poutine, avec qui il a évoqué les craintes de crise alimentaire du fait de l'offensive russe en Ukraine.

« Nous sortons d'ici très rassurés et très heureux de nos échanges », a déclaré Macky Sall aux journalistes à l'issue de sa rencontre à Sotchi avec Vladimir Poutine, ajoutant avoir trouvé le président russe « engagé et conscient que la crise et les sanctions créent de sérieux problèmes aux économies faibles, comme les économies africaines ».

Les échanges entre Vladimir Poutine et Macky Sall, qui était accompagné du président de la Commission de l'Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, ont duré trois heures, a précisé le dirigeant sénégalais, évoquant « un échange complet sur la situation ».

« Je lui ai indiqué que nous étions venus d'abord pour lui demander une désescalade et de travailler pour la paix », a précisé Macky Sall.

L'opération spéciale russe en Ukraine - deux pays qui assurent à eux deux 30% des exportations mondiales de blé - a conduit à une flambée des cours des céréales et des huiles, dont les prix ont dépassé ceux des Printemps arabes de 2011 et des émeutes de la faim de 2008.

L'ONU craint « un ouragan de famines », essentiellement dans des pays africains qui importaient plus de la moitié de leur blé d'Ukraine ou de Russie.

Les pays africains sont « des victimes » du conflit en Ukraine


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles