Macky Sall au sommet sur l'adaptation climatique : "Les attentes des Africains sont souvent déçues"

En marge du sommet sur l’adaptation climatique qui s’est tenu à Rotterdam le 5 septembre, Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine, a répondu à quelques questions pour France 24.

Macky Sall confie avoir "un brin d’inquiétude" quant à la volonté des pays occidentaux de financer l’adaptation de l’Afrique au changement climatique et avertit que si le financement n’est pas là, les Africains auront recours aux énergies fossiles. Il s'interroge aussi sur l’absence de dirigeants européens au sommet de Rotterdam sur l’adaptation climatique, alors qu’il se tient en plein cœur du continent, et rappelle qu’il ne reste plus que deux mois avant la COP prévue à Charm el-Cheikh afin de parvenir à cet objectif.

Plus généralement, il regrette le manque de poids de l’Afrique dans les décisions globales. Il s’indigne ainsi de "l’injustice" qu'est l’absence de représentants du continent comme membres permanents au conseil de sécurité de l’ONU et de la difficulté à se faire entendre dans les enceintes multilatérales comme le G20, où il annonce que l’Union africaine devrait obtenir son adhésion en tant que telle au sommet du G20 de Bali prévu en novembre.