Macky Sall à son tour médiateur entre Bamako et Abidjan

Il a passé quelques heures à Bamako avant de s’envoler cet après-midi pour N’Djamena : Macky Sall, président du Sénégal et président en exercice de l’Union africaine, s’est notamment entretenu avec le président malien de transition, le colonel Assimi Goïta. Tête-à-tête, réunion de travail élargie, déjeuner… et au menu des discussions : la transition et le sort des soldats ivoiriens détenus à Bamako depuis plus d’un mois.

Le président malien de transition a communiqué de façon très lapidaire à l’issue de la visite de Macky Sall. Dans un tweet, le colonel Assimi Goïta évoque des discussions ayant porté sur « la bonne marche de la transition et l’appui de l’Union africaine » et sur le renforcement de la coopération entre le Mali et le Sénégal.

L’année dernière, 11 accords dans des domaines très divers - transports, commerce, santé… - avaient été conclus : de source diplomatique malienne, les deux chefs d’État devaient en faire le suivi.

Surtout, Macky Sall et Assimi Goita ont évoqué le sort des 49 militaires ivoiriens arrêtés à Bamako et inculpés officiellement vendredi 12 août pour notamment, « complot contre le gouvernement » et « atteinte à la sécurité de l’État. »

Les autorités maliennes les accusent d’être des « mercenaires », Abidjan assure que ce sont des soldats de l’armée régulière venus en soutien à la mission onusienne dans le pays, la Minusma. Ce que les Nations unies ont confirmé avant de faire machine arrière, en raison, semble-t-il, de dysfonctionnements administratifs.


Lire la suite sur RFI